Devenir végétarienne petit à petit

Je n’ai jamais été une grande fan de la viande mais j’en ai toujours mangé depuis l’enfance. Puis, il y a quelques moi j’ai regardé un reportage sur NetFlix, intitulé « Cowspiracy ». Pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore vu, je le recommande vivement. Ce n’est pas un documentaire choc sur la condition animale (rassurez vous, pas d’images perturbantes), mais un documentaire sur l’impact de l’industrie du bétail sur l’environnement, l’écologie et la planète, impact bien plus important qu’on ne le croit. Et surtout l’impact des lobbys sur tout cela. Il est impressionnant car on y découvre beaucoup d’informations qui sont peu ou mal comprises, et surtout peu diffusées par nos médias. Bref, tout cela pour dire que cela m’a amenée à réfléchir sur pas mal de choses et à changer mon regard vis à vis de la nourriture animale que je mettais dans mon assiette. Alors, comment suis je devenue végétarienne (ou presque car je mange encore un peu de poisson) ?

Manger en conscience

Je pense que le point de départ de tout cela est la prise de conscience. Qui réalise, sincèrement, qu’une tranche de jambon est de la chair morte d’un animal ? Personne. Pas même moi, jusqu’à il y a quelques mois. Depuis notre enfance, le plat « cliché » des enfants, ce sont les coquillettes/jambon. Et cela nous est inculqué à la maison, à la cantine, à la télévision, pendant des années et des années… Alors vous imaginez bien que mon petit esprit conditionné ne voit pas derrière la tranche de jambon rose (pour ne prendre que cet exemple), le cochon en tant qu’être vivant. Je pense que la viande que nous mangeons n’est plus assimilée par notre esprit comme ayant appartenu à un animal vivant, mais comme un aliment lambda, au même titre que les pâtes ou le riz par exemple.

Notre esprit « désanimalise » (si je peux inventer un terme) l’aliment, et en fait un aliment n’ayant aucune origine véritable, mais surtout aucune origine vivante. Lorsque vous mangez une entrecôte, vous n’êtes pas en train de penser à la vache qui broutait paisiblement avant de se faire abattre, on est d’accord ? Donc, essayons nous de duper notre esprit pour ne pas voir la réalité en face ? 

A l’époque, lorsque les hommes étaient obligés de chasser pour se nourrir, la conscience était là, car ils tuaient l’animal, le dépeçaient, le cuisinaient et enfin, le mangeaient. Le processus était suivi de A à Z, ils savaient ce qu’ils faisaient. Aujourd’hui, notre esprit est dupé par tous les intermédiaires qui mènent l’animal vivant jusqu’en barquettes au rayon du supermarché où nous venons faire nos courses. Et nous ne prenons plus conscience de ce que nous mangeons réellement. 

Modifier ses habitudes

Il y en aura toujours pour dire qu’ils adorent la viande, et c’est leur choix. Nous ne sommes pas ici pour juger qui que ce soit, simplement pour faire prendre conscience et être en accord avec ses propres valeurs. La question à se poser est la suivante : Ai je ces habitudes par conditionnement ou bien est ce réellement les valeurs que je porte ? Partant de là, m’est il nécessaire de manger de la viande si souvent ? Puis je réduire mes quantités ? Puis je miser sur la qualité et aller acheter ma viande chez le boucher du coin, plutôt que de l’acheter en surgelés au supermarché ? Puis je trouver des alternatives aux repas que je prépare sans y inclure de viande ? Autant de questions qui amènent à modifier des habitudes trop longtemps figées mais surtout inculquées par le système. 

Devenir végétarienne pour la planète

Je ne vais pas spoiler le documentaire dont je vous parlais en introduction « Cowspiracy », mais pour en ressortir les grandes lignes, devenir végétarienne n’est pas qu’une question de vie animale. Saviez vous qu’1/3 de la production céréalière mondiale est exclusivement réservée à la nourriture pour le bétail ? Saviez vous que l’industrie du bétail est la plus grosse émettrice de gaz à effet de serre (le méthane bien plus nocif que le CO2)? Saviez vous que les surfaces dédiées à l’élevage sont complètement détruites au niveau des sols, sans compter les quantités astronomiques de déchets que cela produit et qui sont rejetées dans la nature. Au niveau écologique, l’industrie du bétail est une catastrophe. Cette industrie est devenue totalement disproportionnée, vous en rendez vous compte ? Bien évidemment, les lobbys se chargent de faire taire tout cela, car cette industrie rapporte énormément. Alors on vous dira que c’est vous qui polluez la planète avec votre petite voiture, qu’on viendra vous taxer pour ses émissions de gaz, bien évidemment. Cette injustice me révolte. Je vous conseille très vivement de regarder ce reportage, tourné aux Etats Unis, qui explique magnifiquement bien tout cela. 

Devenir végétarienne, c’est donc aussi mettre sa pierre à l’édifice pour construire un monde meilleur, dans le respect des autres, de tout être vivant et de notre planète Terre.

Retour d’expérience

Lorsque je me suis dit « J’arrête la viande » cela m’a semblé être une montagne. Je me voyais déjà manger les graines des oiseaux et de la laitue comme une tortue! Mais que nenni. Je suis allée de surprise en surprise. Encore aujourd’hui, j’en arrive à me dire « cela fait des mois que je ne mange pas de viande et JAMAIS je ne me suis sentie bloquée dans mes repas, en manque de quelque chose, ou lésée par rapport à avant ». Je ne me suis jamais sentie aussi bien et je n’ai jamais mangé aussi volontiers les assiettes que je me prépare. Je suis encore loin de connaître toutes les céréales en tout genre que connaissent les végé expérimentées, mais je fais déjà avec les légumes que je connais. Mon alimentation est essentiellement constituée de fruits, légumes & céréales. Et je peux vous assurer qu’il y de quoi faire. Je me prépare de magnifiques salades composées, divers gratins, des variantes végé pour les pizzas, les tourtes, les cakes etc. J’adore ! 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s