Et si je devenais pleinement consciente ?

Nous nous levons, buvons notre tasse de café, glissons sous la douche, brossons nos dents, enfilons quelques affaires, filons au travail et la journée continue ainsi. Nous sommes la plupart du temps en « pilote automatique » sans même s’en rendre compte.

Combien d’entre nous prennent ils le temps de savourer ce qu’ils sont en train de faire ? Combien prennent le temps de lever les yeux au ciel et de regarder les nuages et le ciel en franchissant leur porte de bon matin ?

Cet article a pour but de donner quelques clés pour s’impliquer à 100% dans les actions que nous entreprenons chaque jour et devenir pleinement conscient même dans les gestes les plus simples du quotidien. 

La pleine conscience

La pleine conscience est une aptitude qui consiste à porter et maintenir son attention sur un objet choisi. Activité difficile pour l’homme moderne que nous sommes de ne s’occuper que d’une chose à la fois. Perpétuellement dans la productivité, dans le besoin de tout faire, faire vite, et de rentabiliser au maximum son temps, nous ne prenons au final plus le temps de rien. A quoi bon accomplir toutes ces tâches sans y être pleinement impliqué ? C’est comme manger un excellent repas lorsqu’on a le nez bouché et que l’on ne ressent aucun goût…

Nous sommes dans la tendance du yoga, de la méditation et de toutes ces pratiques. Alors oui bien sûr, tout cela est bénéfique. Mais ce que je propose là est bien plus simple que tout cela. Je vous parle simplement d’être présent dans ce que vous faîtes, de domestiquer votre mental et vos pensées pour vivre tout simplement ce que vous devez vivre. Nul besoin d’aller s’assoir en tailleur 1h chaque soir sur un coussin et de rester immobile. Non. Quel est l’intérêt de méditer une fois par semaine si tout le reste de votre temps vous le passez la tête dans le guidon ? 

Devenir observateur

Vivez votre journée, comme chaque jour, mais prenez le temps d’apprécier chaque geste que vous faîtes ainsi que l’environnement dans lequel vous évoluez. La première chose à faire est de se placer en observateur de ce qui se passe. Terminez cette phrase puis levez les yeux, inspirez profondément, prenez conscience de ce qui vous entoure : où êtes vous assis(e) ? Est-ce confortable ? Ressentez le poids de votre corps assis là où vous êtes. Qu’y a t-il autour de vous ? Activez vos sens : peut être entendez vous du bruit ? Sentez vous une odeur particulière ? Imprégnez vous du seul instant qui existe réellement : cet instant  présent que vous êtes en train de vivre et que jamais plus vous ne revivrez. Revenez autant que vous le pouvez à l’état de pleine conscience le plus souvent possible dans votre journée. 

Appréciez ce que l’on mange

Autre exemple, lors des repas, prenez conscience de ce que vous mangez. Vous verrez que la qualité et la quantité de nourriture absorbée va nettement changer. Prenez le temps de déterminer visuellement l’aspect de qu’il y a dans votre assiette : les couleurs, les formes… Au goût, prenez une petite bouchée et prenez le temps d’analyser la texture, la densité, la chaleur, le goût de que vous mâchez. Fermez les yeux s’il le faut mais savourez pleinement cet aliment. Vous verrez clairement que le rapport aux aliments change. Il vous sera beaucoup plus difficile en utilisant la pleine conscience de manger des cochonneries, ou bien de manger bien plus que ce dont vous en avez réellement besoin. 

Marcher en conscience

Vous allez au travail à pied ? Parfait. Lors de votre trajet, adoptez la marche consciente. Prenez conscience du parcours que vous prenez chaque matin s’en ne plus faire attention à rien. Regardez les personnes que vous croisez. Levez la tête. Admirez le ciel. Prenez conscience de chaque pas que vous faîtes sur le bitume, le déroulement de votre pied sur la chaussée, qui se répète. Activez vos sens et vos sensations. Marchez en vivant pleinement chaque pas.

Visualisation

La pleine conscience ne s’acquiert pas en un jour. Elle se travaille, chaque jour, dès que vous y pensez. Laissez couler la vie à l’intérieur de vous en laissant les pensées filer sans y prêter attention. L’image que j’utilise mentalement (chacun peut utiliser l’image qui lui parle le mieux) est l’image d’une montagne. Je visualise une grande montagne enneigée et il y’a des nuages qui passent devant cette grande montagne. Je les laisse défiler. Ces nuages représentent mes pensées qui défilent, auxquelles je décide de ne pas prêter attention. Je les laisse défiler jusqu’à ce que la montagne se dégage. Vous pouvez également visualiser une rivière avec l’eau qui coule ou bien un train et les pensées sont le paysage que l’on voit défiler mais qu’on laisse rapidement derrière soi. Chacun choisira la visualisation qui lui parle le mieux. L’important étant de laisser couler les pensées, ne vous arrêtez pas dessus, laissez les venir mais concentrez vous sur vos cinq sens en analysant ce qui se passe à l’extérieur ainsi qu’à l’intérieur de vous. Vous réaliserez vite que pendant ces moments de pleine conscience, plus rien n’a d’importance. Vous n’êtes plus une personne lambda, habitant telle rue, travaillant en tant que…

Vous êtes une partie intégrante de ce monde, une infime partie d’un tout, nécessaire et indispensable. 

« Plus vous réalisez la petitesse de votre existence, plus votre présence prendra de l’ampleur. »

– Sadhguru –


2 réflexions sur “Et si je devenais pleinement consciente ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s