Les 4 accords toltèques : mise en pratique dans la vie quotidienne

Un peu d’histoire

La culture Toltèque est une culture mésoaméricaine, apparue entre 900 et 1200 de notre ère. Leur culture se développe autour de Tula, ancienne capitale située près de Teotihuacan, au Mexique.  

Le terme « toltèque », en langue nahuatl, signifie « maîtres bâtisseurs ». Dans la légende, les Toltèques sont censés être à l’origine de toute civilisation. Les Aztèques, civilisation plus tardive, se sont prétendus être leurs descendants pour légitimer leur propre pouvoir en prétendant descendre des lignées royales toltèques. Ils décrivaient leurs prédécesseurs comme suit :

«Les toltèques étaient sages. Leurs œuvres étaient toutes bonnes, toutes parfaites, toutes admirables, toutes merveilleuses … Ils ont inventé l’art de la médecine … Et ces Toltèques étaient très sages, car c’étaient des penseurs, car ils ont inventé le décompte des années … Ces Toltèques étaient justes. Ils n’étaient pas trompeurs. Leurs mots [étaient] des mots clairs… Ils étaient grands, ils étaient plus importants [que les gens aujourd’hui] … Ils étaient très pieux … Ils étaient riches. » (texte issu do Codex de Florence).

Les 4 accords toltèques

Ce livre d’une centaine de pages est publié en 1997 aux Etats Unis où il rencontre un succès immédiat puisqu’il est vendu à plus de 4 millions d’exemplaires dans le monde. Il propose 4 règles de vie à appliquer pour  une promesse de bonheur, de liberté et d’amour. 

Dans l’hexagone, l’auteur de l’ouvrage, le chaman Miguel Ruiz, a inspiré nombres de romanciers et thérapeutes français.

L’auteur propose de nous libérer de nos croyance limitatives, instaurées depuis l’enfance, qui nous maintiennent dans la souffrance et faussent notre réalité. A l’aide de 4 règles de vie très simples, il nous propose de changer radicalement notre manière de voir le monde, les autres et nous même.

1. Que votre parole soit impeccable

Ce premier principe est clair. Parlez avec intégrité. Ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire autrui. 

Dans notre monde occidental, nous sous estimons énormément le pouvoir de la parole. Prenez conscience de ce que vous dites. Bannissez les mensonges, les médisances, les critiques non constructives… Soyez en adéquation entre ce que vous pensez et ce qui sort de votre bouche.  (Cela implique donc de travailler également sur ses propres pensées).

N’oubliez pas que chaque mot, tout comme chaque pensée d’ailleurs, se matérialise forcément dans votre réalité. 

2. N’en faites pas une affaire personnelle

Ne prenez jamais ce qui est dit pour vous. Quelqu’un vous insulte ? Ce ne sont que ses propres blessures qui le font réagir ainsi. Ce que les autres disent et font ne sont que les projections de leurs propres pensées. Lorsque vous êtes immunisés contre cela, vous n’êtes plus victime des souffrances inutiles. 

3. Ne faites aucune supposition

Vous supposez, vous élaborez des hypothèses et vous finissez par vous convaincre vous même de ces croyances complètement hypothétiques. 

Un ami est en retard ou ne répond pas à votre appel. Et là ça y est vous êtes partis dans un tas d’hypothèses invraisemblables « il ne veut surement pas me voir; je ne lui ai pas plu;  il a peut être eu un accident etc… » : le défilé des « si, si, si ». Ne faites aucune supposition. Tant que vous ne savez pas, vous ne savez pas et puis c’est aussi simple que ça. 

Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames. 

4. Faites toujours de votre mieux

Trouver le juste équilibre dans ce qui parait juste pour vous dans l’instant. Votre « mieux » change à chaque instant. Quelles que soient les circonstances, faites toujours de votre mieux et vous éviterez de vous juger. Ce qui est juste pour soi ne dépend en aucun cas d’une norme. Si aujourd’hui, ce qui vous semble juste est de rester au lit, et bien rester au lit. Remplacer vos « Je dois faire ceci » par des « Je peux faire ceci ». Approprier vous pleinement vos objectifs sans vous soucier du jugement et des attentes des autres. 

Cela parait simple et enfantin, et j’entends déjà, certains dirent « si la clé du bonheur et de la liberté résidaient dans ces 4 accords on serait déjà tous heureux ». Et bien non. Soyez attentifs tout au long de votre journée et prenez conscience des moments où vous pouvez appliquer ces accords et vous vous rendrez compte qu’il y a bien plus de moments que vous ne croyez. Soyez en conscients. Appliquez les au fur et à mesure, un à la fois s’il le faut, mais vous verrez que votre vie changera.

Le bonheur, la liberté et l’amour sont à portée de main. Il ne tient qu’à vous de leur ouvrir les bras …


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s