Lecture #1 : « Vision »

Si tout l’histoire de l’humanité était ramenée au laps de temps d’une semaine, une journée équivaudrait à 660 millions d’années. 

Imaginons que notre histoire débute un lundi à 0 heure, avec l’émergence de la Terre en tant que sphère solide. Lundi, mardi et mercredi matin, il ne se passe rien, mais mercredi à midi, la vie commence à apparaître sous forme de bactéries. 

Jeudi, vendredi et samedi matin : les bactéries pullulent et lentement se développent. 

Samedi après midi, aux alentours de 16 heures, surgissent les premiers dinosaures, lesquels disparaîtront cinq heures plus tard. Quant aux formes de vie animale plus petites et plus fragiles, elles se répandent de manière anarchique, naissent et disparaissent, ne laissant subsister que quelques espèces rescapées par hasard des catastrophes naturelles. 

Ce même samedi, l’homme apparaît à minuit moins trois minutes. Un quart de seconde avant minuit, les premières villes sont là. A un quarantième de seconde avant minuit, l’homme lance sa première bombe atomique et s’éloigne de la Terre pour poser le pied sur la Lune. 

Nous imaginons posséder une longue histoire mais en fait nous n’existons en tant qu’« animaux modernes conscients » que depuis un quarantième de seconde avant la fin de la semaine de notre planète. »

Extrait de « l’Encyclopédie du savoir relatif et absolu » de Bernard Werber.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s